Un sursis pour une famille de Marignane

Grâce à une forte mobilisation et à de multiples interventions, il semble qu’un sursis soit à nouveau accordé à cette famille vivant dans l’extrême pauvreté depuis de longues années.

La lettre ci-jointe de jean Claude GAUDIN président de Marseille Métroploe ouvre une porte à la négociation. ON va suivre avec grande attention les suites données à ce courrier