Communiqué de Rencontres Tsiganes du 5 avril 2013

Nous condamnons avec la plus grande fermeté l’attaque brutale dont ont été victimes des familles installées dans le quartier St-Louis à Marseille dans la soirée du 29 mars 2013.

 Afin de les chasser de leur lieu de vie, une bande d’individus n’a pas hésité à s’en prendre violemment à des femmes et des enfants, nécessitant l’hospitalisation de l’une d’entre elles.

 Quelques mois seulement après le scandale de la Cité des Créneaux, cette odieuse agression marque une nouvelle étape dans l’escalade de la violence visant une population de plus en plus discriminée et maltraitée.

 Une fois de plus Marseille se distingue et pas de la meilleure des façons.

 Il est grand temps d’ouvrir les yeux pour constater que les Roms font aujourd’hui l’objet d’une véritable chasse à l’homme dont ont été victimes dans le passé les italiens, les maghrébins, les comoriens et bien d’autres population immigrées au cours d’évènements bien peu glorieux qui ont souillé l’histoire de notre ville.

Ces comportements inadmissibles qui se multiplient et se banalisent dans les propos comme dans les actes doivent cesser sous peine de nous faire revivre les mêmes horreurs.

Nous en appelons à la responsabilité de chacun et demandons instamment à nos responsables politiques de faire preuve d’autorité morale en réagissant rapidement et fermement pour condamner ces agissements qui font honte à notre ville et à la République.

Marseille, le 5 avril 2013