La sédentarisation à la une

 Les discussions sur ce sujet se multiplient a Paris comme dans les régions. Le projet de loi proposé par Cécile DUFLOT devrait prendre en compte les besoins qui concernent les Tsiganes mais aussi beaucoup d’autres personnes qui souhaitent expérimenter d’autres manières d’habiter ou qui plus simplement n’ont pas les moyens de payer un loyer et les charges qui vont avec. Dans les prochaines semaines, il faut poursuivre un intense lobbying pour avoir gain de cause. La revendication centrale concerne la mise à jour de la réglementation des terrains familiaux qui doivent se multiplier dans le pays.

A Montpellier se tiendra du 10 au 12 octobre un colloque sur « l’actualité d e l’habitat temporaire »

A Pessac la bataille pour la reconnaissance de terrain est engagée :

 Pessac le 14 mai 2013

Pessac ville solidaire en paroles et en actes,, ???
 

Lettre ouverte aux membres du C2 D et aux élus de Pessac

Depuis 2003 nos concitoyens attendent à Pessac que la commune mette à disposition des accompagnants des patients hospitalisés à l hôpital du Haut lévèque ou à la clinique saint Martin ou à la clinique mutualiste une petite aire permanente d’accueil de 16 places !
Ceci est une prescription légale du schéma départemental girondin ! Cette aire était inscrite au PLAN LOCAL D URBANISME de Pessac depuis de nombreuses années ! en 2013 cela fait 10 ans et nous ne voyons toujours rien venir dans le PLU 3.1

 L USETA fait son possible pour sensibiliser les élus ! Nous sommes disposés à les aider dans cette recherche ; mais ils sont sourds à nos appels ou disent qu’il faut voir avec le Préfet ! Cela ne gêne ni le maire, ni le député, ni apparemment les conseillers municipaux d’être en infraction avec la loi !!! depuis 10 ans !mais il faut avouer que nous avons soif de solidarité non seulement en paroles mais aussi en actes concrets !

Le résultat est que les familles vont sur les parkings de l université ! Ces derniers ne sont pas adéquats et donnent l occasion à certains journalistes de se lamenter en vain et de donner une image déplorable de la communauté !

Tout cela est ridicule ! Nous sommes consternés !
Poitiers et Toulouse ont des aires similaires et les familles sont bien accueillies et cela aide le malade ou la future maman à récupérer

Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut entendre ! Mais notre patience a des limites !

Quant au PLH( plan local habitat)de la ville les terrains familiaux privés ou publics sont une réponse normale aux besoins d’ancrage territorial des jeunes familles pessacaises insérées depuis des générations à PESSAC et là nous nous heurtons encore en 2013 à une évidente mauvaise volonté politique et à une discrimination injustifiable !

Nous vous prions de bien vouloir inscrire à l ordre du jour du conseil municipal cette question qui mérite nous semble t il toute votre attention dans l intéret de tous, le logement mobile ou fixe est la première de nos priorités en application de notre législation nationale et européenne et d’une actualité évidente pour la Gironde et conditionne l éducation des enfants de ces familles pessacaises .

USETA/ les membres de l union socio éducative tzigane d aquitaine
Association loi de 1901
Membre de la Maison des Associations de PESSAC
Commission Consultative des Gens du Voyage de la Gironde

La guerre de Yourtes :

L’article ci joint met l’accent sur obstacles mais aussi les réussites de telles expérimentations