Le tiers foncier : vulnérabilité, résistance et négociation

ÉTUDE DE CAS SUR LES PROCESSUS DE MUTATION DU FONCIER À MARSEILLE

Face à des conditions de logement de grande précarité, certains citadins s’approprient des terrains délaissés ou au statut indéterminé pour y construire des habitats de fortune. Ces terrains étant protégés par le droit de propriété, les habitants sans titre sont tôt ou tard délogés. Selon Marion Serre, reconnaître l’indétermination de ces parcelles comme un « tiers foncier » pour lui donner un statut juridique serait l’occasion d’envisager de nouvelles façons de gérer les espaces urbains disponibles.

 

http://www.metropolitiques.eu/Le-tiers-foncier-vulnerabilite.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *