A Aubagne, les Roms en voie d’insertion ?

Roms à Aubagne
LMRS – (c) Copyright Journal La Marseillaise

Le collectif aubagnais de soutien aux Roms accompagne des familles roms installées sur le terrain de l’Aumône Vieille depuis deux ans. Récemment expulsées, elles se sont regroupées sur un nouveau terrain privé en attendant une nouvelle procédure.

Comme pour le premier campement, les familles se sont engagées à entretenir le terrain et à le garder propre. Elles ont installé deux containers pour la collecte des déchets. Mais depuis, les gendarmes sont passés leur couper l’électricité et le site n’est pas alimenté en eau potable.

Une voie d’insertion qui reste fragile et semer d’embûches malgré des signes encourageants (contrats de travail, logements, voir ci-dessous). « Pour pouvoir avancer, il nous faut un accord conventionnel avec la mairie », précise Roland Bourglan de la Fondation Abbé Pierre. « La Ville d’Aubagne et l’Agglo, à des degrés différents, se sont montrés hostiles à la démarche. »

Dans ce contexte, soulignent les bénévoles du collectif, ce qui manque c’est le dialogue. « Il faut qu’on puisse dialoguer et pas seulement occasionnellement mais dans des rencontres régulières comme cela se pratique à Martigues ou à Gardanne », indique Jean-Philippe Izquierdo. Il tient à préciser que l’intervention du collectif ne s’inscrit nullement dans un combat politique partisan mais dans un engagement citoyen qui a pour seul objectif d’aider ces familles à recouvrer leurs droits comme personnes mais aussi comme « citoyens européens »

Lire l’article de la Marseillaise du 17/08/2015 par Mustapha Chtiouti